Le réseau social d’entreprise pour une nouvelle forme de collaboration ?

Ghislaine Maghroudi June 24, 2013 0

Les 10 tendances stratégiques du Gartner en 2013

Selon la dernière étude menée par Aastra, « L’utopie technologique à l’épreuve des usages » auprès de 1550 professionnels du secteur IT, 45 % des utilisateurs indiquent que l’usage de l’e-mail restera indispensable. Il est bien évident que ceux qui pensaient que l’e-mail allait disparaître avec l’arrivée des nouveaux outils collaboratifs comme les réseaux sociaux, la téléphonie mobile et la multiplication des messageries instantanées, se sont en partie trompés. Toutefois, il faut bien reconnaître que depuis quelques années, on assiste à un changement profond au cœur de l’entreprise dans l’usage des moyens de communication. En effet, certains utilisateurs, souvent très jeunes, se tournent de plus en plus vers les réseaux sociaux pour échanger et communiquer. D’ailleurs, à en croire les analystes et les experts, le nombre d’entreprises à créer leur propre réseau social d’entreprise (RSE) est en pleine croissance.

Il existe aujourd’hui de nombreuses offres sur le marché des réseaux sociaux d’entreprise. On peut ainsi citer les plus connus comme Salesforce Chatter ou Microsoft Yammer mais aussi les nombreux pure-players comme BlueKiwi, YoolinkPro, Knowledge Plaza, SocialText ou encore Jive Software qui vendent leurs solutions en Saas (Software as a service). Notons que les outils en mode Saas ont, de manière générale, une architecture plus à même d’encourager la conversation.

Pour certaines entreprises, l’usage d’un réseau social d’entreprise est devenu un outil de travail à part entière et représente même une alternative sérieuse aux outils collaboratifs traditionnels comme Sharepoint/Exchange ou IBM Quicker/Notes/Domino.

Il faut dire que, contrairement aux solutions collaboratives classiques plutôt centrées sur le document, les réseaux sociaux sont d’abord orientés vers l’individu. Et même si les  plateformes traditionnelles s’enrichissent de plus en plus d’une brique sociale, elles restent très souvent austères à utiliser,  contrairement aux réseaux sociaux plus ludiques et séduisants. De par leur interface intuitive, les réseaux sociaux sont les plus à même de stimuler les échanges et les partages pertinents, générateurs d’intelligence collective et donc de valeur ajoutée importante. Toutefois, ces offres ne sont pas, pour l’heure, vouées à faire disparaître nos classiques plateformes collaboratives. Elles se positionnent plutôt comme un outil supplémentaire qui apporte un lien pour publier de l’information de qualité. Pour preuve, les éditeurs de RSE développent des connecteurs afin que leurs solutions puissent facilement s’intégrer aux plateformes existantes.

 

Leave A Response »